Vins, Vignes et Terroirs 2017 Balade de l’AOC Languedoc Cabrières Le Samedi 20 MAI 2017

Réserver ici
coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

Histoire

De l’époque romaine à nos jours

La vigne prospère à Cabrières depuis les invasions romaines. Sa renommée a été bâtie sur son rosé, premier VDQS* classé, puis sur ses rouges remarquables. Aujourd’hui, les deux couleurs s’unissent pour former une Appellation d’origine protégée à part entière. * Vin délimité de Qualité supérieure.

Fondé par les Romains, ressuscité par les moines

Le vignoble de Cabrières est né avec le castrum romain (camp fortifié) au Ier ou au IIe siècle de notre ère. C’est l’époque de la pax romana , période florissante pour la viticulture languedocienne. Les vins produits dans la région s’exportent en Italie, en Grèce, en Germanie. D’ailleurs, une fabrication d’amphores vinaires s’implante à proximité de Cabrières. Plus tard, sous l’impulsion carolingienne, le château de Cabrières devient le centre d’un district. Les paysans défrichent et remettent les terres en culture, avec l’aide des moines bénédictins venus d’Aniane, où saint Benoît fonde sa première abbaye vers l’an 780. L’un de ses compagnons, Nemphins, restaure le vignoble de Cabrières.

Vignoble seigneurial au Moyen Âge

Au début du XIIe siècle, la viticulture continue de prospérer grâce aux seigneurs de Cabrières. Quatre paroisses entourent le château. Elles sont dirigées par un prieur chargé de former des clercs pour la prêtrise. Le terroir de Cabrières leur fournit le vin de messe, comme en atteste le testament du Cabriérois Guilhem Stephani. Avant son départ en pèlerinage à Saint-Jacques-de- Compostelle, il fait don de vin de messe à l’église. Plusieurs autres documents seigneuriaux décrivent la présence de la vigne à Cabrières aux XIIIe et XIVe siècles.

La marque des templiers

Les premières mentions de Tiberet datent de 1167 et 1174, mais c’est dans une charte de 1184 que l’on apprend que Sainte Marie de Tiberet appartient aux Templiers de la Commanderie de Sainte Eulalie du Larzac (de Cernon) dans l’Aveyron, et qu’elle a pour Prieur un certain B… Cet acte est passé dans la maison du Temple de Lodève. En 1224, un acte passé au château de Cabrières en faveur des Templiers de Pézenas, représentés par leur Commandeur, Bernard De La Case, fait état d’une donation d’Adalaïs de Cazouls et de Cabrières, veuve d’Imbert de Cabrières, sur un terrain à bâtir au pied du rocher du château, ce qui deviendra le « Domaine du Temple ».

Le « vin vermeil »

En 1357, les registres municipaux mentionnent le "vin vermeil" de Cabrières, servi à chaque banquet officiel. C'est l'une des premières traces de la renommée des vins de ce terroir d'exception.

Une présence ininterrompue

De l’époque romaine à nos jours, la vigne imprime sa présence sur le territoire de Cabrières, sans interruption. Le vignoble forge d’abord sa réputation sur ses vins rosés. Reconnus VDQS dès 1955, ils sont les premiers rosés classés des Coteaux du Languedoc. En 1963, les rouges sont, à leur tour, classés VDQS. En 1985, l’intégralité de la superficie du vignoble devient AOC Coteaux du Languedoc-Cabrières. Depuis 2010, la dénomination Cabrières a son cahier des charges spécifique au sein de l’AOC Languedoc, avec des particularités pour l’élaboration des rosés notamment.

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.